J9 D3: SUS 7-BEINHEIM 2->7-7

J9 D3: SUS 7-BEINHEIM 2->7-7

Allo la lune à la terre

Toujours la même galère pour ce début de saison, trois absents et non des moindres et il nous faut
des résultats.

Visiblement Diego a pris ses aises dans la 7 et rempile pour cette rencontre, mais au fait qui se
cache derrière ce nom, peut être Zorro à voir. Deuxième recrue et non des moindres et c’est du
lourd euh pas vraiment sur la balance en la personne de Luana.

Au complet pour ce match, qui sur le papier, donnait un léger avantage à nos adversaires. Pour
continuer cette chronique, j’avais le choix d’étriller une fois de plus le captain ou de trouver un
autre bouc émissaire, j’optais évidement pour la seconde option.

C’est Luana qui entame la partie et ce qui devait être la mission d’Apollo 11 avec l’envol de l’Eagle
vers la victoire vira rapidement au cauchemar de la mission 13. Allo la terre, on a perdu la Luana.
Pour le Captain bon début de rencontre avant de s’écraser lamentablement tel un coléoptère sur le
pare-brise d’une berline. Dur également pour Jacky qui sur le coup a confondu vitesse et
précipitation sur un adversaire d’une patience redoutable. Zorro euh Diego de la Vega apporte
difficilement le premier point pour l’équipe. Luana, revancharde comme pas une, s’accroche à tout
ce qui lui passe sous les mains pour finir par terrasser son adversaire. Ouf on a frôlé la troisième
guerre mondiale. Bon le captain n’en parlant pas mais intéressons nous plutôt du cas Zorro. D’où
vient-il, quel secret inavouable cache t’il, nul ne le sait mais dès qu’il est à une table de ping, le
gentil angelot se transforme en une redoutable machine à relancer les balles ce qui à la longue,
perturbe inévitablement ses adversaires. Et hop, un point de plus dans l’escarcelle de la 7. Jacky,
remis de ses émotions, remet les équipes a égalité avant les doubles. Moment important qui peut
faire basculer la rencontre pour l’une ou l’autre équipe : les doubles. Double 1 pour Luana et Diego,
raté, visiblement on ne peut pas faire confiance aux jeunes. Double 2, vieux briscards et nouvelle
égalité. Revoilà Luana et cette fois opération réussie, elle peut enfin marcher sur la lune (au début
c’était sur la tête). L’anti top a eu raison de Jacky et nouvelle égalité. Mais voici Zorro qui arrive
sans trembler, 2 sets à zéro et on commençait à rêver et puis comme c’est souvent le cas, le rêve se
transforme en cauchemar pour finir lamentablement contre le même pare-brise qui brisa les ailes
du captain. Sans pression d’aucunes sortes, c’est la défaite ou le nul qui se joue, le captain retrouve
enfin le sourire. Que ce fut dur mais pour un nul, je signe. Merci à Luana et Diego qui ont
grandement contribué à ce résultat.7

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *