13e “EuroMiniChamp’s” (de demain jusqu’à dimanche) à Schiltigheim, Des chances de médailles

Depuis samedi et jusqu’à aujourd’hui, l’équipe de France du ping est en stage au gymnase des Malteries à Schiltigheim. L’occasion d’évaluer les forces en présence à la veille de ce qu’on peut considérer comme le championnat d’Europe des douze ans et moins.

Charlotte Lutz, licenciée à Schiltigheim, est une des plus grandes chances de médailles pour la France.

Avec le contingent le plus fourni et de loin – 127 pongistes sur les 375 inscrits -, la France s’avance comme l’ogre de la compétition. Sauf qu’il faudra encore compter sur les armadas roumaines, allemandes et surtout russes (trois titres sur les quatre tableaux possibles l’an dernier).

« Je vise le podium »« Chez les garçons, on vise clairement les premières places dans les deux années (tableaux “né en 2005” et “né en 2006 et moins”) », souligne Guillaume Simonin, adjoint à la détection nationale. Les deux médaillés masculins de l’édition précédente, Elian Zemmal (2e) et Milhane Jellouli (3e), seront encore de la partie. Tout comme Félix Lebrun qui avait fini au pied du podium et qui a l’envie d’imiter son frère Alexis, double vainqueur des “EuroMiniChamp’s” (EMC).

Sans oublier l’Alsacien Célian Besnier, 5e l’an dernier. Mais le joueur de Mulhouse manque de rythme après trois mois d’arrêt : « J’ai eu une grosse blessure (de croissance) à l’épaule en avril donc je n’ai pas pu jouer pendant trois mois. Mais je ne ressens plus la douleur et je vise le podium ». Un mois de préparation suffira-t-il ?

« Chez les filles, on veut jouer les premiers rôles surtout dans le tableau “née en 2005”. Pour l’autre (“née en 2006 et moins”), on est plus dans l’inconnu », précise Guillaume Simonin. Et l’une des meilleures chances est alsacienne. Qui plus est, Charlotte Lutz jouera dans son jardin. La pongiste de Schiltigheim avait terminé 9e l’année passée.

« Elle a le niveau pour gagner. Après, tout dépendra de sa stabilité émotionnelle. Le week-end est long et les pièges nombreux », note Jérôme Richert, co-responsable pôle espoir Grand Est, antenne Strasbourg et coach à l’année de la joueuse de 12 ans.

« Aller aux JO de Paris »Ambitieuse, la jeune pongiste, qui entre en classe de cinquième à la rentrée, se veut prudente : « Aller au bout ce serait bien mais je veux déjà faire mieux que l’année dernière ». Il n’en reste pas moins que Charlotte Lutz aura une pancarte dans le dos. Notamment, après avoir signé une victoire de prestige au Stiga Masters (en octobre dernier, à Liège) qui réunit les douze meilleurs joueurs des EMC dans chaque catégorie.

On surveillera aussi la prestation de Léa Minni, présente lors de ce stage de l’équipe de France. La licenciée de Schiltigheim vise une place dans le tableau final.

Les deux pongistes schilikoises caressent le même rêve : celui « d’aller aux JO de Paris ». Des futures médaillées olympiques ?

Alexis De Azevedo Le tournoi ouvre ses portes à 9 h de demain à dimanche aux gymnases Leclerc et des Malteries. Les finales auront lieu dimanche à partir de 15 h 45. Site officiel : www.eurominichamps.com

Source DNA 24.08.17
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *