Tennis de table Euro Mini Champ’s, à partir de demain à Schiltigheim, Derniers ajustements – Dna 27.08.15

Tennis de table Euro Mini Champ’s, à partir de demain à Schiltigheim, Derniers ajustements – Dna 27.08.15

 La veille du coup d’envoi des Euro Mini Champ’s, la sélection française est toujours à l’entraînement. Accompagnés des délégations russe et belge, les espoirs tricolores peaufinent les derniers détails. 

emc32_0_1950259895
 En photo : “À l’image d’Elizabet Abraamian, vainqueur l’an dernier, l’école russe a pris l’habitude de briller à Schiltigheim”.

Depuis jeudi dernier, les trois formations, accompagnées d’une équipe alsacienne, ont fait du CREPS de Strasbourg leur centre d’entraînement.

Pour un stage de huit jours, avant d’entamer les Euro Mini Champ’s, l’équivalent des championnats d’Europe juniors.

Plus de 30 nations y sont attendues, et pas moins de 400 jeunes pongistes viendront y défendre leurs couleurs ce week-end, aux gymnases des Malteries et Leclerc, à Schiltigheim.

« Bénéfique de s’entraîner avec eux »C’est dans l’objectif de remporter le maximum de médailles que Damien Loiseau, le coach de la sélection française, prépare ses ouailles.

Un entraînement collectif où viennent se greffer les délégations russe et belge. Ce qui représente un excellent moyen de se frotter à la concurrence avant l’heure, aux yeux de l’entraîneur tricolore : « On va être adversaire, c’est donc bénéfique de s’entraîner avec eux. Notamment pour les filles, car les Russes ont pris l’habitude de remporter toutes les médailles d’or dans les différentes catégories féminines depuis deux ans, comme l’a fait Elizabet Abraamian l’an passé. On ne sera donc pas surpris par le jeu de l’adversaire. »

Et de l’autre côté, on pense exactement la même chose. « L’année dernière, c’est un Français qui a remporté la médaille d’or chez les garçons (il s’agit d’Alexis Lebrun). C’est donc du gagnant-gagnant, ils peuvent se familiariser avec le jeu de nos filles et nous faisons de même avec celui des jeunes français », précise le coach de la sélection russe, Andrei Krutov.

Tout le monde y gagne, tant que personne ne se blesse.

Pour l’instant, pas de forfait à l’horizon pour les pongistes. Même après une longue préparation estivale, avec ce stage pour ultime étape.

« Je vise la première place »« Nous sommes allés crescendo dans la préparation, confirme Damien Loiseau. Le premier stage de 11 jours dans le sud de la France était davantage axé sur la préparation physique. Depuis jeudi dernier, on travaille plutôt la qualité et l’aspect individuel, pour être fin prêts le jour J. »

Pas de quoi effrayer Prithyka Pavad (3e l’an dernier aux EMC), favorite pour la médaille d’or dans sa catégorie (2004). « Je pense avoir les moyens d’y arriver, j’ai fait une bonne préparation et je vise évidemment la première place », lance-t-elle, pleine d’assurance malgré son jeune âge (11 ans).

Son coach est sur la même longueur d’onde : « Elle a effectivement le potentiel pour décrocher l’or, c’est l’une des meilleures de sa catégorie, reconnaît Damien Loiseau, qui préfère mettre en avant la notion de groupe. Il faudra compter sur tout le monde, on a remporté une seule médaille d’or l’an dernier, et on en veut deux cette année. »

Il ne reste plus qu’à peaufiner les derniers détails.

Gilles Campos

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *