Souvenir des EuroMiniChamp’s avec Tristan Flore

Des EuroMiniChamp’s aux JO


Trente-deux nations européennes ont rendez-vous à Schiltigheim à partir de demain et jusqu’à dimanche pour un championnat d’Europe de la catégorie minimes. Les EuroMiniChamp’s sont un véritable révélateur de futurs professionnels. Tristan Flore le prouve.

… Le voilà maintenant, 66e mondial et champion d’Europe avec son club de Cergy-Pontoise.

À seulement 21 ans, Tristan Flore fait déjà partie du paysage du ping français et européen depuis quelques années. Double champion d’Europe junior, champion de France sénior en 2012 (alors qu’il était encore junior, 17 ans), il connaît une ascension rectiligne.

« Mon premier tournoi face à des étrangers. C’était vraiment grisant »Le natif de Montélimar commence même à faire son nid à l’international. Membre de l’équipe de France de tennis de table, l’actuel 66e mondial est fraîchement revenu de l’aventure olympique de Rio.

Troisième Français dans la hiérarchie, il a disputé l’épreuve par équipes. Bilan : une victoire, 3 sets à 2 en double avec Emmanuel Lebesson, une défaite, 3-2 face au 48e mondial Liam Pitchford . Plutôt pas mal.

Mais, il y a la déception finale, avec une élimination au 1er tour contre la Grande-Bretagne (3 matches à 2).

Dans sa jeunesse, le pongiste de l’AS Cergy-Pontoise (sacré en Ligue des Champions 2015/2016) a participé aux EuroMiniChamp’s (EMC). Mieux, des quatre membres de la délégation française de tennis de table à Rio, la moitié a foulé les salles de Schiltigheim, Tristan Flore, donc, et Simon Gauzy. La locomotive du ping français, 17e mondial, a même remporté l’épreuve en 2005 (finaliste en 2006).

Tristan Flore lui s’est aligné lors des trois premières éditions des EMC (de 2005 à 2007), une étape importante dans sa progression.

Surclassé, la première année, il ne réalise pas un résultat probant. Finaliste en 2006, il réédite une belle performance avec une 4e place en 2007.

Dix ans après, Tristan Flore se souvient bien de ses joutes schilikoises : « C’est un superbe souvenir. C’était mon premier tournoi face à des étrangers, c’était vraiment grisant. Je me rappelle bien de ma finale perdue en 2006 face à Vincent Lenoir. Je n’avais pas fait un bon match mais l’ambiance dans la salle était belle ».

« Heureux d’être là avec les meilleurs joueurs d’Europe de mon âge »Le membre de l’équipe de France a vécu les prémices des EuroMiniChamp’s qui ouvrent à partir de demain (9h) leur 12e édition.

« C’était la première fois que je jouais dans une grande aire de jeux avec une telle organisation. À 10 ans, c’est spécial. J’étais un gamin, j’étais heureux d’être là avec les meilleurs joueurs d’Europe de mon âge. Le projet a été bien fait, car les meilleurs sur ce tournoi l’étaient toujours cinq ans après. »

Des premières formatrices pour les 391 jeunes pongistes (un record) en devenir qui s’affronteront sur l’EMC-2016 pendant trois jours aux gymnases des Malteries et Leclerc.

Alexis De Azevedo

Source [DNA] 25.08.16
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *