La France parée d’or – L’Alsace 31.08.15

La France parée d’or – L’Alsace 31.08.15

lutz21.1.2361455539

 Éliminée en 8e de finale, la Schilikoise Charlotte Lutz visera une médaille l’an prochain. Photo L’Alsace/Jean-Marc Loos

Jean-François MathernLa 11e édition des EuroMiniChamp’s de Schiltigheim s’est achevée hier après-midi avec trois Français sur le podium des quatre grandes finales chez les 11-12 ans. Une belle moisson pour la France qui, au passage, s’empare de deux médailles d’or (Alexis Lebrun chez les « Boys 2004 » et Prithika Pavade chez les « Girls 2004 ») devant la Russie, toujours aussi bien représentée.

La ville de Schiltigheim était, ces trois derniers jours, la capitale européenne du tennis de table. 389 joueurs et joueuses issus de 30 nations du Vieux Continent, mais aussi d’Inde, sont venus en découdre avec les meilleurs de leur génération. « Les jeunes viennent de plus en plus préparés. Cet EuroMiniChamp’s est devenu un rendez-vous incontournable en Europe. Le niveau a été, cette année encore, très relevé. La plupart des pongistes présents seront sur les podiums des compétitions cadets et juniors à l’avenir », déclarait Michel Martin, président de la Ligue d’Alsace de tennis de table et co-président des EMC à l’orée des quatre grandes finales.

Alexis Lebrun réalise le doubléDeuxième nation représentée lors de ces grandes finales, la France a réussi un bel exploit en empochant deux médailles d’or et une d’argent. Seuls les Russes, grands spécialistes de la discipline, sont parvenus à faire mieux en hissant quatre de leurs petits champions en finale.

« Chez les garçons, la France est devant pas mal de pays. La détection pour les jeunes français marche très bien. Au niveau féminin c’est plus compliqué. La Russie est encore très bien représentée », insistait Michel Martin. La première finale de l’après-midi opposait la Française Pavade Prithika, médaillée de bronze l’an passée, à la Russe Svetlana Dmitrienko dans la catégorie « Girls 2004 ».

La victoire trois sets à deux de la jeune française a mis du temps à se dessiner. Menant deux manches à zéro, Pavade Prithika se faisait rejoindre au score avant de remporter avec panache le cinquième et dernier set. Première médaille d’or de l’après-midi pour le camp tricolore (3-2). Chez les garçons, le Tchèque Simon Belik arrachait la première place à Sergei Ryzhov après une belle bataille, là encore, en cinq manches (2-3).

Toujours chez les garçons, mais dans la catégorie « Boys 2003 » cette fois, le Français Alexis Lebrun remettait son titre en jeu face au Russe Anatolii Smirnov. Le jeune Montpelliérain n’a pas tremblé en s’imposant trois sets à un. Une large victoire, synonyme de succès historique, puisqu’il est le premier Français à réaliser pareil exploit dans les catégories 11 et 12 ans. Avant lui, seule Marie Migot avait signé le doublé en 2009 et 2010 chez les filles. Dans la finale « Girls 2003 », Chloé Chomis a perdu sèchement face à la Russe Elizabeth Abraamian, après avoir pourtant remporté le premier set (3-1). La France est privée d’un Grand Chelem, mais peut se targuer d’avoir obtenu deux médailles d’or et une médaille d’argent durant ces trois jours de compétition à Schiltigheim.

Côté Alsacien, la Schilikoise Charlotte Lutz a réalisé une belle performance, se qualifiant dans les 32 et échouant en 1/8 de finale samedi face à la finaliste Svetlana Dmitrienko. « On espérait mieux, mais au final ce n’est pas trop mal. Elle n’a pas trop à rougir de sa défaite. Je pense qu’elle visera une médaille l’année prochaine. Après pour la couleur, c’est encore autre chose », concluait Michel Martin. Trois jours de compétition de haut niveau, des certitudes et beaucoup d’espoir pour les Tricolores, voilà peut se résumer cet EuroMiniChamp’s.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *