Les tricolores brillent aux Euro Mini Champ’s, une France en or – DNA 31.08.15

Les tricolores brillent aux Euro Mini Champ’s, une France en or – DNA 31.08.15


Avec deux médailles d’or et une médaille d’argent, la sélection française est la grande gagnante de ces Euro Mini Champ’s. De bon augure pour l’avenir de cette génération. En attendant de faire encore mieux l’année prochaine.
PRI32.0.1962419203

 Après une 3e place en 2014, Prithika Pavade décroche l’or en 2015.

C’était un objectif assumé, c’est désormais un objectif atteint. Deux jeunes tricolores ont réussi à monter sur la première marche du podium, hier, au gymnase des Malteries. De quoi confirmer l’ampleur que prend désormais la formation hexagonale dans le domaine du tennis de table. Prithika Pavade a été la première des deux médaillés d’or à inscrire son nom au palmarès des Euro Mini Champ’s.

Après un parcours sans faute, elle retrouve Svetlana Dmitrienko (RUS) en finale. Cette même joueuse qui avait mis fin aux espoirs de l’Alsacienne Charlotte Lutz en huitièmes de finale, mais il n’en sera pas de même avec Prithika.

Après un premier set rapidement exécuté par la Française, la pongiste russe reprend du poil de la bête et remporte le second.

« Il faut se fixerdes objectifs, maispas de limites »« Il ne fallait pas que je panique, confie la future gagnante. Je devais rester concentrée sur mon objectif ». Et c’est ce qu’elle a fait, après avoir tout de même concédé un deuxième set à son adversaire. Mais au moment de conclure, celle qui porte le maillot bleu de l’équipe de France ne tremble pas et rafle la médaille d’or (3 sets à 2).

Une belle revanche pour Prithika, qui n’avait pu faire mieux que la 3e place l’an dernier, et qui rêve désormais de réaliser le doublé dès l’année prochaine : « L’objectif est atteint pour cette année. Et c’est évident que celui de l’année prochaine sera encore de remporter la médaille d’or ».

Si la jeune tricolore a besoin de conseils pour remporter les Euro Mini Champ’s deux fois d’affilée, elle peut en demander à Alexis Lebrun.

Époustouflant de maîtrise durant toute la compétition, le grand frère de Felix (qui a été éliminé en quarts de finale) l’aura également été au moment décisif.

Sans doute un poil impressionné par les nombreux spectateurs présents dans le « chaudron » du gymnase des Malteries (environ 1200 personnes par jour, ndlr), le futur médaillé d’or concède le deuxième set à son adversaire, Anatolii Smirnov (RUS), avant de dérouler.

Le public applaudit de plus en plus fort au fur et à mesure que le Montpelliérain se rapproche du titre final. Le dernier set est expédié à 11-5, et c’est le doublé pour Alexis Lebrun. Et pour la sélection française également. « On montre qu’on est là, résume le coach Damien Loiseau. On avait annoncé cet objectif, qu’on a réussi à assumer. C’est ce que je leur disais durant le stage de préparation, il faut se fixer des objectifs mais pas de limites. Je suis très fier d’eux, d’autant plus que nous battons deux Russes en finale ».

Chloé Chomis n’aura pas eu la même chance que ses deux camarades de sélection. Opposée à Elizabeth Abraamian, la sensation russe des Euro Mini Champ’s, la jeune française s’incline les larmes aux yeux après une prestation de haute qualité (3 sets à 1).

« C’est dommage pour Chloé, regrette le coach tricolore. Elizabeth a davantage de savoir-faire pour le moment, mais on apprend de nos défaites, c’est ce que je lui ai dit. Elle n’a rien à se reprocher, elle a fait un très bon match ». La marche était trop haute, malgré l’énorme soutien des supporters bleu-blanc-rouge durant toute la partie. C’est donc la Russe qui s’empare de la troisième médaille d’or. Et ce sera la seule pour son pays. Sergei Ryzhov ne parvenant pas à prendre le dessus sur le Tchèque Simon Belik, qui complète le tableau des vainqueurs.

Compétition réussie pourla sélection alsacienneDes champions en herbe tout heureux de recevoir leur récompense de la main d’un autre champion, du monde cette fois-ci : l’Autrichien Werner Schlager, parrain officiel de l’événement.

Cette 11e édition des Euro Mini Champ’s finit donc sur une bonne note, et la grande gagnante n’est autre que l’équipe de France. « C’est une bonne chose, confirme Michel Martin, président de la Ligue d’Alsace de tennis de table. Pour la sélection nationale mais également pour la sélection alsacienne ». Un avis partagé par Guillaume Simonin, le coach régional : « Charlotte finit dans le top 16, c’est un bon résultat. En espérant que d’autres l’y rejoindront l’an prochain ». Au vu du niveau affiché, nul doute qu’un jour, ils couvriront l’Alsace d’or.

Gilles Campos

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *