J4 D3: BETSCHDORF 4-SUS 6->10-4

J4 D3: BETSCHDORF 4-SUS 6->10-4

LA 6 S’ENFONCE

Suite aux événements de cette nuit, vous comprendrez que cette chronique aura une autre teinte que celle que j’aurais voulu.
Alors que nous jouions à Betschdorf, l’indicible, l’effroyable, la barbarie et la cruauté se jouaient à Paris. Alors qu’insoucieusement, nous tapions la balle d’autres périssaient sous celles d’êtres abjectes. C’est dans ces moments que les mots fraternité et liberté ont le plus de sens et que l’on voudrait qu’ils soient universels.
Pour notre rencontre, la donne était simple, étant leader de notre poule, le risque d’une montée en D2 était grande, il fallait réagir. Pour ce faire, nous avons fait appel à notre machine à perdre : le captain himself. Et je peux vous l’assurer, il s’est appliqué à la tâche.
Dans cette œuvre, il fut aidé par ses coéquipiers dans une moindre mesure.
La momies fut impériale dans sa première rencontre et par la suite, se liquéfia devant un mur et devint transparente à la fin.
Cri-Cri fonça également dans le mur avant de reprendre sur le fil quelques couleurs qui pâlirent également à la dernière rencontre.
Pour notre bionique de service, il perdit beaucoup de vis et boulots lors de ses deux premières rencontres avant de trouver la clé qui lui permit d’être le seul à franchir le mur.
Pour une explication de texte, le mur, est un joueur qui défend et qui ne laisse rien passer.
Ouf, on a eu chaud, après cette défaite, nous ne sommes plus 1er.
Avant la Cop21, nous vous confirmons que le réchauffement de la planète est en cours, que la montée des eaux fait disparaître les iles et que la 6 commence à s’enliser.
Fin de soirée très triste autour d’une table car c’est à ce moment que nous apprenions la nouvelle.
Dernier mot, un prompt rétablissement à KI-Ki.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *