EMC, Du beau monde

Vladimir Samsonov et Thomas Weikert, deux figures internationales du tennis de table, étaient au rendez-vous de la 12e édition des EuroMiniChamp’s.

Thomas Weikert (à gauche) et Vladimir Samsonov ont pu évaluer les futurs talents européens. L’occasion d’assister à la domination russe.

En fil rouge des trois jours de compétition qui se sont achevés hier par une mainmise russe (trois sacres sur les quatre possibles), deux personnalités du tennis de table étaient présentes dans les chaudes travées schilikoises.

D’un côté, le parrain de cette 12e édition des EuroMiniChamp’s, le Biélorusse Vladimir Samsonov. Le triple vainqueur de la coupe du monde et ex-numéro 1 mondial du ping venait pour la première fois sur ce rendez-vous révélateur de futurs talents.

Les yeux de Chimène pour Vladimir Samsonov« J’ai été invité par Claude (Bergeret, coordinatrice des EuroMiniChamp’s et championna du monde du double mixte en 1977). J’avais déjà entendu parler il y a quelques années de cette compétition, et c’était l’occasion de voir les meilleurs jeunes pongistes d’Europe. C’est intéressant de voir les futurs grands de la discipline », explique-t-il.

L’aura de l’actuel 9e mondial était perceptible au gymnase des Malteries. À tour de bras, la relève de demain du tennis de table de toutes nationalités s’empressait de lui demander des autographes et des photos. Tous avaient les yeux de Chimène pour ce grand gaillard qui arpente depuis 20 ans le circuit international avec succès.

À 40 ans, le natif de Minsk arrive à sa fin de carrière. Mais lorsqu’on lui parle de retraite, il réplique avec le sourire : « Je joue encore bien quand même ». Et c’est le moins que l’on puisse dire. Vladimir Samsonov revient tout juste des Jeux olympiques de Rio avec une belle mais frustrante 4e place. Il poursuit : « J’aime jouer au tennis de table et tant que mon corps me le permet je continuerai. Mais c’est vrai que c’est de plus en plus difficile ».

Une photographie du niveau européenPour sa reconversion, son souhait est de rester dans le monde du ping. Futur entraîneur de jeunes pongistes des EuroMiniChamp’s ? « Je ne sais pas exactement ce que je ferai. Je ne pense pas être la personne pour être coach, mais on ne sait jamais… »

L’Allemand Thomas Weikert est l’autre figure de ces EMC. Le président de la Fédération International de tennis de table se rendait pour la deuxième fois sur ce tournoi mais la première fois avec son nouveau statut. « Les EuroMiniChamp’s sont une belle opportunité pour les futurs champions européens de se mesurer les uns aux autres. Il est important que les joueurs jouent ce genre de compétition à cet âge afin de combler l’écart avec les Asiatiques », note-t-il. Avant de conclure : « C’est une photographie du niveau européen et c’est aussi l’image des bons résultats entrepris et de ce qu’il reste encore à faire pour performer davantage ».

Comme on peut le voir, les EuroMiniChamp’s font définitivement l’unanimité en sa faveur.

Alexis De Azevedo

Source [DNA] 29.08.16
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *