Pro B féminine, Schiltigheim ouvre son compteur


Le SUS-TT a décroché sa première victoire, cette saison en Pro B féminine, aux dépens de Paris 13. La rencontre s’est avérée serrée, entre deux formations qui n’ont rien lâché.

En dominant la Parisienne Liu, Alex Galic (à droite) – ici avec sa coach Viktoria Lucenkova – a apporté un point précieux à Schiltigheim.

Défaites lors de la 1re journée, les deux équipes ont bien l’intention d’ouvrir leur compteur. La rencontre va être d’une grande intensité et durer plus de trois heures, alors que la nouvelle formule de la compétition est censée réduire le temps de jeu pour ne pas décourager les spectateurs.

Petit avantage à Schiltigheim sur le papier, avec des joueuses classées 25e, 34e et 53e françaises, quand les Parisiennes sont 32e, 49e et 120e.

Anamaria Erdelji ouvre la rencontre, côté SUS-TT, face à la n°2 adverse, Aikaterini Toliou. Erdelji, encore gênée par une blessure au bras, perd la première manche. Elle est menée 2-6 dans la deuxième, revient à 8-8 mais ne marque plus de points. Néanmoins, la Schilikoise persévère et s’impose dans les deux manches suivantes ! Erdelji pousse donc la défenseuse Toliou à la belle. Une nouvelle fois menée 2-6, elle s’accroche, revient à 7-7 et s’incline au final dans les avantages.

Galic trouve la paradeDe son côté, Alex Galic affrontait Yu Hua Liu, la Parisienne la mieux classée. La Schilikoise, qui entame sa troisième saison au SUS-TT, gagne la première manche aux avantages.

La deuxième manche est rapidement expédiée (11-3). Menant deux manches à zéro, Galic se déconcentre sans doute un peu mais surtout, Liu change de tactique, plus précisément de service.

Galic est perturbée par les mises en jeu exceptionnelles en termes d’effets de balle de son adversaire. Liu empoche la troisième manche. Galic commence à trouver la parade et joue avec beaucoup d’intelligence dans la quatrième manche, qu’elle remporte.

Au score de la rencontre, le SUS-TT revient donc à 1-1.

C’est l’heure du double. La composition d’équipe schilikoise est différente par rapport à la première rencontre. Kelly Sibley est toujours là, mais elle est associée cette fois à Alex Galic. Les deux Schilikoises n’ont pas l’habitude de jouer ensemble. Or, le double nécessite une parfaite symbiose entre les joueuses.

À l’inverse, les deux Parisiennes Liu et Zhu Fang s’entraînent régulièrement à cet exercice. Paris 13 s’impose 3-1 et reprend l’avantage dans la rencontre (2-1).

Kelly Sibley sort le grand jeuÀ ce moment-là, la donne est claire : si Toliou domine Kelly Sibley, comme elle l’a fait la saison dernière, la rencontre sera perdue pour le SUS-TT. Mais la Schilikoise gagne cette fois-ci, trois manches à zéro ! Un score final qui ne traduit pas la formidable bagarre (11-9, 11-8, 11-7) entre les deux joueuses. Elles ont offert un très beau spectacle de tennis de table offensif, avec des échanges longs et puissants.

À 2-2, il ne reste plus qu’une partie à disputer : Erdelji face à Zhu. La Schilikoise ne laisse aucune chance à son adversaire, tout simplement parce qu’elle varie ses effets, son placement et son rythme. Zhu ne voit jamais revenir la balle avec la même rotation et au même endroit.

C’est le point de la victoire dans cette rencontre pour les protégées de la coach Viktoria Lucenkova, qui retrouveront le gymnase Leclerc de Schiltigheim le 19 septembre à 19h, pour la 3e journée face à Joué-les-Tours.

Source [DNA] 12.09.16

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *