J10-D3-SUSTT6 vs ECKBOLSHEIM4 : 11-3

J10-D3-SUSTT6 vs ECKBOLSHEIM4 : 11-3

Quand le frimas nous tord (de rire) la frimousse (11/3)

Lors de notre séance d’avant match, nous apprîmes deux nouvelles qui ne pouvaient qu’augurer une bonne
soirée. La première, c’est l’arrivée de Jules dans ce bas monde. La rumeur et on sait qu’une rumeur va
actuellement plus vite que la lumière, précise qu’a sa sortie, ayant vu la tête de son grand-père, aurait
refusé de quitter le doux nid du ventre de sa mère prétextant qu’en une minute, il avait déjà assez vu de la
misère humaine. Après plusieurs heures de négociations, un compromis fut trouvé, Serge allait devoir
porter un masque de Tinky Winky (télétubbies). Deuxième nouvelle, c’est l’anniversaire de notre momy’s
à quelques jours ou mois près mais vu son age c’est peanuts. Mais au fait cela fait combien en temps
terrien, environ 3231 ans à quelques chars à bœufs près. Eh oui pour les érudits, il est naît en même temps
que Ramses mais rien à voir avec la caste céleste, il avait la fonction de scribe ou scribouillard enfin bref,
il était dans une fabrique de papyrus.
Joyeux, nous l’étions pour nous rendre au gymnase et joyeux nous le fûmes restés demeurés après la
rencontre. Au vu du score, on pourrait dire que cette soirée passa sans grande surprise et pourtant…
Première surprise mais en est ce vraiment une. Notre Cri-Cri d’Amor, tout en pâmoison devant la gente
féminine, lâcha la partie en fin de mach. Ah, Cri-Cri, ta galanterie légendaire te perdra. Deuxième
incident, c’est Serge le biomasse cyberchrome qui au détour d’une manœuvre fort audacieuse, éclata sa
rotule en titaniun enrichi en uranium 235. L’effet fut immédiat, la fission spontanée le boostât et hop 3
sets et le dernier à 1. Autre surprise et pas des moindres, c’est notre momy’s qui nous montra toute la
palette de son art. Tous y passa, le déplacement latéral à l’allure d’un Aï, le top slicé, la coupe égyptienne,
le smash amorti et sa botte secrète le… mais on vous a dit que c’est secret. Que d’énergie pour perdre
16/14 à la belle, c’est rageant. Quelques frayeurs pour biobricoleur et Cri-Cri mais le match était plié déjà
après les doubles. Allez, zou, il est temps d’aller fêter Jules et momy’s.

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *