Tennis de table Championnat de France, New look, Grand Est oblige

Les championnats nationaux et Grand Est reprennent leurs droits ce week-end.

 

Jean-Charles Gass et Wissembourg voudront bien débuter.

En Nationale, il faut se pencher sur les poules de N3 – 5e échelon – pour trouver trace d’équipes alsaciennes.

Si Saint-Louis a longtemps habitué les pongistes alsaciens à une représentation au (plus) haut niveau, cette histoire est désormais ancienne avec le retrait de N1 la saison passée.

Wissembourg et Mulhouse se montreront ambitieux pour hisser le ping alsacien à l’échelon supérieur. En poule A, le TT Nord-Alsace Wissembourg donnera l’hospitalité à Faulquemont. Pour cette première à domicile, Jean-Charles Gass (n°498) et sa troupe partiront avec les faveurs du pronostic. Dans le même temps, Haguenau se rendra à Neuves-Maisons II.

En poule J, les doublures de Wissembourg auront la visite de Chalons-en-Champagne. Pour leur première apparition à ce niveau, un match compliqué attend les équipiers d’Alexandre Boos.

De son côté, Mulhouse a recruté fort avec Petko Gabrovski (n°126) et entend en tirer profit contre Versailles, prétendant à la montée. L’affiche s’annonce palpitante…

En poule L, le TTH II aura un déplacement compliqué à gérer à Boulogne-sur-Mer.

En poule M, le SUS TT visera ses premiers points au Creusot II dans sa quête de maintien.

En Pré-nationale, poule A, Saint-Louis entamera sa reconstruction à Forbach.

En poule B, le SUS TT II et le RC Strasbourg entendent soigner leurs entrées à Reims et à Gueugnon.

En poule C, le quatuor illzachois Gwinner, Deckert, Vigouret et Mosser aura un premier déplacement difficile chez l’un des favoris, Roche Lez Baupré. Bergheim connaîtra son baptême du feu face à Étrépigny.

Huit divisions dans le Grand Est

Au niveau de la grande région, huit divisions allant de Grand Est Élite à Grand Est VII seront lancées.

Devant les contraintes géographiques, les Alsaciens devront s’adapter. Bas-Rhinois et Haut-Rhinois n’auront plus de confrontations exclusives et seront amenés à croiser le fer avec des équipes des départements limitrophes (Moselle, Meurthe-et-Moselle et Vosges).

Le match du samedi a longtemps été la règle. La programmation de matches le dimanche (9h30 ou 14h) bousculera forcément les habitudes.

En Nationale 1 dames, le SUS TT II débutera son opération maintien à Échirolles Eybens.

Si Camille Lutz (n°101) est partie à Saint-Denis, les Schilikoises pourront compter sur le retour de Mélissa Haushalter (n°177) et des renforts de Pro.

En Nationale 2, poule A, le SUS TT III aura ce même objectif en tête à Tours. Pour le Zorn TT Hochfelden, le déplacement à Cruseilles s’annonce délicat. Les jeunes de l’école du club seront lancées dans le grand bain aux côtés de la chef de file Marie-Amélie Boni. Il sera question d’apprentissage et de long terme.

En poule C, le MTT misera sur le retour de Katalina Gatinska (n°67) et l’arrivée de l’espoir Cécile Ancelot pour se maintenir. Première étape à Mer Amo, l’ancien club de Gatinska. En N3, poule B, le TT Haguenau ira défier Chalons-en-Champagne II.

En Pré-Nationale, la première journée verra s’affronter les deux équipes engagées par le TT Nord-Alsace Wissembourg. Si les faveurs se dirigent vers les filles de Germaine Le Meuth, celles de Nadine Boos ne se présenteront pas en victimes désignées.

À noter encore la première apparition des soeurs Beyreuther (ex-Leutenheim) sous leur nouveau maillot.

J.-M.B.

Source DNA 29.09.18

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *