Pro B féminine, Défaite de justesse

Le SUS-TT menait deux victoires à zéro face à l’Entente Saint-Pierraise. Mais les Normandes ont retourné la situation.

Anamaria Erdelji avait offert le premier point de la soirée au SUS-TT.

Pour se mettre à l’abri d’une descente à l’échelon inférieur, l’équipe féminine du SUS-TT a un grand besoin de victoire. Les deux dernières rencontres n’ont pas souri aux Brasseuses qui occupent l’avant-dernière place du classement à trois journées de la fin de la saison (seul le dernier est relégué).

Son adversaire vendredi, l’Entente Saint-Pierraise, est mieux classée (3e). C’est la n°1 du SUS, Anamaria Erdelji (28e française) qui ouvre la rencontre face à Jessica Yamada (51e). La défenseuse du SUS rentre tout de suite dans la partie et ne laisse qu’un point à son adversaire (11-1).

Dans la deuxième manche, c’est Yamada qui, dans un premier temps, prend l’ascendant (2-5). Mais Erdelji revient à 6-6 grâce à ses puissants contre-top. Las. Ses balles sortent ensuite de la table et Yamada conclut (10-12).

Erdelji retrouve sa défense au bon momentLe jeu de la Schilikoise semble déréglé en début de troisième manche. Yamada se montre plus patiente dans ses attaques. Erdelji revient au contact de son adversaire (9-9) et finit par conclure (12-10) une manche très tendue.

La pression est sur les épaules de la Normande qui, menée deux manches à une, sort ses attaques (1-4). Erdelji revient à 6-6 et la fin de manche s’annonce à nouveau très serrée (10-10). Erdelji retrouve la précision de sa défense au bon moment et s’impose (12-10) apportant ainsi une première victoire au SUS-TT.

Au tour d’Alex Galic (47e française) qui sait qu’elle va devoir batailler face à Ziqi Li (34e). Le début de partie est à l’avantage de la Normande. Mais peut-être trop sûre d’elle, pas en jambes en tout cas, elle laisse revenir Galic et se fait distancer (9-5). Première manche pour la joueuse alsacienne (11-7).

Dans la deuxième manche, Li se réveille sans se montrer dominatrice. Galic reste au contact (8-8). Appliquée dans chacune de ses balles, elle conclut sans trop de difficulté (11-9). Galic, toujours concentrée, ne se relâche pas et empoche, sans trembler, la troisième manche (11-9).

Le SUS-TT mène 2-0. Le scénario idéal avant le double qui oppose les paires Aschwanden-Galic à Loeuillette-Yamada. Le début de partie est à sens unique. Les Normandes sont immédiatement dans le bon tempo (7-11). Elles se détachent à nouveau dans la deuxième manche.

Plus offensives, elles apparaissent alors irrésistibles (4-11). La paire schillikoise est moins “secouée” dans la troisième manche. Elle reste au contact (6-6), mais un temps seulement (6-11). Saint-Pierraise remporte sa première partie.

Le SUS-TT a encore deux occasions pour s’imposer. La première est offerte à Erdelji face à Loeuillettte (46e). Pas impressionnée par la défense de son adversaire, la Normande conclut la première manche sans trop de difficulté (8-11). La dynamique est-elle en train de changer de camp ? Erdelji se bat (11-8) et revient à un set partout.

Mais dans la troisième manche, les balles coupées de la Schilikoise sont trop longues. Loeuillette se détache (0-5) et gère son avance (5-11). Erdelji prend un temps mort en tout début de quatrième manche. Menée 0-2, elle cherche la solution auprès de son coach. Au retour à la table, rien ne change. Toujours deux points derrière son adversaire qui parvient à la distancer (6-11).

Revenue à 2-2, l’Entente Saint-Pierraise a maintenant les cartes en main pour la victoire finale puisqu’elle présente Ziqi Li face à Rahel Aschwanden, deux joueuses que quarante places séparent au classement individuel. Li, largement au-dessus de son adversaire ? En tout cas, pas dans la première manche qu’Aschwanden enlève 11-8. Li se décide enfin à jouer dans la manche suivante qu’elle enlève 8-11.

Aschwanden fait de la résistanceCertes, la Normande ne paraît pas au mieux, mais elle a de la marge. Aschwanden manque de régularité et sa motivation ne suffit pas pour bousculer son adversaire (7-11). Difficile de croire alors à un renversement de situation. La quatrième manche tourne tout de suite à l’avantage de Li. Le temps mort pris par sa coach profite un court instant à Aschwanden. Mais son effet s’évapore vite.

Alors que la partie semble perdue, Aschwanden revient à égalité (6-6), prend l’avantage (9-7) puis décroche le droit de disputer une belle (11-9). C’est donc sur cette ultime manche que va se jouer le sort de la rencontre.

Le public pousse. Aschwanden prend un mauvais départ (1-4). Au changement de côté, elle accuse quatre points de retard. Menée, elle résiste. Revient à 6-9. Trop tard.

L’Entente Saint-Pierraise a donc renversé la situation. Pour le SUS-TT, cette défaite n’est pas totalement négative. Avec ses deux matches gagnés, l’équipe schillikoise marque tout de même deux points précieux.

SUS-TT – Entente St Pierraise : 2-3. Les matches : Erdelji-Yamada 3-1; Galic-Li 3-2; Galic-Aschwanden – Yamada-Loeuillette 0-3; Erdelji – Loeuillette 1-3; Aschwanden-Li 2-3.

Source DNA 16.04.17
Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *